Bouturer des Plantes Grasses : La Patience est de rigueur

succulent-deco

On peut souvent lire au détour d’articles sur les plantes grasses, que beaucoup sont très simples à multiplier et à bouturer, ce qui est vrai. Ce qui est en revanche beaucoup moins indiqué, c’est que la culture de plantes grasses nécessite temps et patience.

Alors si comme beaucoup d’amoureux de succulentes, vous souhaitez multiplier certaines de vos plantes grasses, armez-vous dès maintenant de patience. En effet, si toutefois on peut tomber sur la toile sur des tutoriels qui indiquent que des racines peuvent apparaître en quelques jours seulement après le prélèvement d’une bouture, cela est valable pour certaines plantes, mais pas pour les plantes grasses.

design-deco-succulentes

Conseils pour optimiser ses Bouturages

Le séchage des plaies de coupe ou Prélèvement

Si vous prélevez des feuilles ou des boutures sur vos plantes grasses, laissez toujours celles-ci reposer plusieurs jours au sec avant toute mise en terre. Pourquoi ? Parce qu’il faut que la plaie de coupe, à savoir la petite blessure infligée à la plante lors du prélèvement, puisse cicatriser et sécher. Le cas échéant, la feuille ou la bouture risqueront de voir un début de pourriture atteindre les extrémités et s’étendre, ce qui serait bien entendu regrettable et dommage.

La sortie des racines

Lorsque vos feuilles ou boutures sèchent après avoir été prélevées, l’idéal est de laisser plusieurs jours à plusieurs semaines celles-ci vivre leur vie ainsi, jusqu’à ce que des racines apparaissent. Ce processus est long. Il ne faudra pas seulement quelques heures ou quelques jours, mais plusieurs semaines. Il faut souvent patienter un bon mois avant de voir de minuscules racines de quelques millimètres pointer leur nez. Là encore donc, après la période de séchage des plaies de prélèvement, il faudra patienter encore pour voir sortir des racines. Racines qui exigeront temps et patience pour qu’on puisse les voir clairement.

sedum-burrito-feuilles-boutures-racines-pousses

Les Avantages à Patienter

En laissant vos feuilles et boutures au sec suite à leur prélèvement, vous éviterez donc des risques de pourriture et donc d’échec à votre souhait de multiplication de votre plante grasse.

D’autres part, en patientant après la cicatrisation, avant toute mise en terre ou rempotage de boutures, vous permettrez aux racines de sortir et d’évoluer suffisamment afin que leur future mise en pot soit optimisée et surtout, plus probablement couronnée de succès. En somme, plus les racines auront eu le temps de pousser et grandir, plus la bouture aura de chance de pouvoir bien prendre en terre et de s’enraciner. Un bel exemple de ce que temps et patience apporteront à la bonne culture et multiplication de plantes grasses.

Les Attentes lors des premiers Bouturages de Plantes grasses

Tout amoureux de plantes grasses est pressé de voir les choses évoluer lors des premières tentatives de multiplication de succulentes avec boutures. Il est tout à fait courant et normal d’être enthousiaste et de trépigner quelques peu d’impatience à l’idée de voir sortir les racines et de pouvoir planter une bouture afin de créer une nouvelle plante ! C’est le lot de tous les amoureux de plantes qui s’adonnent à leurs premières boutures 🙂

Cependant, très vite aussi, concernant les plantes grasses, on se rend compte combien cela est gourmand en temps. Non les plantes grasses ne sont pas des plantes vertes classiques. Il ne leur suffit pas de quelques jours seulement pour faire apparaître clairement de nouvelles feuilles ou racines.

Alors n’hésitez pas à vous occuper de vos autres plantes le temps que vos boutures grandissent et prennent des forces. Beaucoup sont pressées et attendent avec impatience de connaître ce moment gratifiant arriver, quand une bouture devient une nouvelle plante avec ses propres racines.

composition-succulentes

De nos jours, tout va vite et nous sommes de plus en plus souvent habitué(e)s à une surenchère quant à la rapidité d’exécution de diverses tâches et actes. Cependant, on en oublie parfois combien la nature dispose de ses propres règles qu’elle compte bien nous imposer. Aussi, la culture de plantes grasses, si elle n’impose que peu d’entretien concernant par exemple l’arrosage, a néanmoins des contraintes, comme le temps de pousse ou encore le temps minimal nécessaire à l’évolution d’une bouture.

8
Spread the love
  • 2
  •  
  • 3
  •  
  •   
  •  
    5
    Partages

2 Comments

  1. Bonjour. Pensez vous que des boutures que j’ai mises à sécher la semaine passée puissent me donner des petites feuilles prêtes à planter et à offrir d’ici avril ? Y a t’il des choses particulières a respecter pour les boutures hivernales ?

    1. Bonjour Amélie, Il faut tenter 🙂 J’ai des boutures qui fonctionnent très bien en période hivernale, même si évidemment, ça prend + vite aux beaux jours. L’hiver, j’évite juste les courants d’air et l’humidité autour des feuilles. Après, il faut simplement leur laisser le temps de se développer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *