Bouturer des tiges de plantes grasses

Bouture de succulente par tige

Beaucoup de plantes grasses permettent très facilement de s’adonner à la multiplication des succulentes. La méthode très ludique et surprenante de la bouture de feuille de plante grasse est très populaire.  De nombreux exemples simples montrent d’ailleurs combien il est facile de propager des plantes grasses en laissant évoluer des feuilles sur de la terre.

Pourtant en parallèle, le bouturage par tiges de succulentes est une autre méthode relativement aisée pour permettre à des plantes grasses de grandir loin de leur plante mère.

Le Prélèvement de tiges de succulentes

C’est là que justement le bouturage de succulentes grâce aux tiges, est presque plus simple que le bouturage de feuilles. En effet, pour le bouturage par feuille, la plaie de coupe/prélèvement joue un rôle important. Si toutefois la feuille est abîmée à cet endroit ou si elle est dans mauvais état, cela peut nuire à l’évolution et au succès de la bouture. En revanche, pour ce qui est du prélèvement de tiges, il n’y a pas vraiment de règles ! Il suffit que la tige fasse quelques centimètres pour garantir une reprise très probable.

Ici les reprises par tiges sont d’environ 9 sur 10 🙂

Voici un exemple de boutures avec deux tiges de Crassula Perforata :

Boutures de Crassula Perforata

Le prélèvement peut se faire sur la plante mère avec une lame. Si c’est le cas, il est hautement conseillé de bien désinfecter la lame avant de couper la branchette/tige. Dans d’autres cas plus simples encore, on peut tenter de déterrer une tige déjà présente au pied d’une plante mère.

Le stockage des boutures de Tiges de succulentes

Pour le bouturage de tige, on peut planter la tige directement dans du sable ou de la terre, cependant on peut également et c’est pour ma part la solution que je préfère, laisser la tige au sec quelques jours à quelques semaines. Dès lors où la tige et ses feuilles sont saines, elle tiendra largement le coup.

Pourquoi ce stockage et cette attente ? Car tout comme pour le bouturage de feuilles de succulentes, les tiges réussissent souvent à faire naître et sortir des racines sans terre aucune 🙂 !

Le stockage favorable sera donc au frais et au sec, en évitant le soleil direct qui pourrait provoquer des brûlures aux feuilles comme aux tiges.

Voici ci-dessous l’exemple du stockage de 3 boutures de tiges de joubarbe, dans une coupelle en céramique pour les garder loin de l’humidité :

3 stolons boutures sempervivum joubarbe

Le Temps nécessaire pour voir apparaître des racines

Là encore, il n’y a pas de règles ni de périodes précises pour voir apparaître des racines au pied des tiges ou le long des tiges de succulentes. Cela peut prendre une semaine à deux semaines, ou parfois plusieurs semaines, en fonction par exemple de la saison en cours.

La patience est donc pour ce type de bouture, de rigueur, encore 🙂 Il ne faut pas perdre espoir ni s’inquiéter si au bout de 2 semaines, aucune racine n’a encore pointé son nez.

La sortie des racines sur la tige de succulente

Une fois les racines présentes sur la tige ou au pied de la tige de succulente, plusieurs solutions sont possibles :

  • On peut laisser les racines continuer à évoluer à l’air libre (et au sec) jusqu’à ce qu’elles fassent 1 à 2 cm voir plus, pour ensuite les mettre dans un mélange de terre et de sable (le substrat est optionnel mais donne de très bon résultats)
  • On peut déposer la tige sur un lit de terre pour inciter les racines à aller y creuser un petit nid.
  • On peut également mettre la tige directement en terre avec un peu de sable.

Pour ma part, j’ai une préférence nette pour la première solution qui consiste à laisser le temps aux tiges de montrer des racines suffisamment longues et mâtures avant toute mise en pot.

Dans d’autres cas, dès que la tige aura montré des petites racines qui semblent peiner à grandir, je dépose alors celle-ci sur la terre, sans enterrer la tige. Ainsi, je peux observer si les racines font l’effort d’aller chercher la terre.

La mise en pot de la tige de succulente bouturée

Une tige de succulente dont les racines seront apparues, pourra être mise dans son propre conteneur ou en composition. Le choix est complètement libre ! Pour ma part, j’aime selon la taille de la bouture, les laisser évoluer dans leur propre pot pour encore mieux observer leur évolution et leur croissance.

Ici, cette petite tige de sédum dont les racines sont en terre et dont on aperçoit certaines hors de terre, a son propre pot :

Bouture de succulente par tige

Quelles Succulentes peuvent être bouturées par tiges ?

De très nombreuses plantes grasses sont sujettes à cette méthode de Bouturage. Qu’il s’agisse de l’écheveria,  crassula, sédum ou encore du kalanchoé ainsi que l’aeonium… C’est ce qui rend cette technique si populaire puisqu’elle permet de s’adonner à la propagation de succulentes, sans difficulté aucune et ce avec de très nombreuses plantes grasses. Des plus communes au moins courantes.

Des tiges de succulentes qui racinent dans de l’eau ?

Non, ce n’est pas une hérésie ! Bien que la plante grasse en général n’aime pas avoir les pieds, ou plutôt les racines dans l’eau, certaines, moins nombreuses, tolèrent tout à fait d’évoluer dans l’eau pour aider à la création d’un système racinaire.

C’est le cas par exemple de la Schlumbergera :

Ou encore de cet aeonium :

Bouture cactus de noel et aeonium dans de l'eau

Le Piléa Pépéromioides, contre tout attente, tolère lui aussi pour un temps, d’avoir les pieds dans l’eau.

Pour chacune de ces plantes grasses, j’ai pu tester moi-même ces boutures de plantes grasses dans l’eau. Cela a fonctionné très bien pour faire naître et pousser des racines avant une mise en terre. Cependant, cette méthode est vraiment à prendre avec des pincettes car elle ne concerne qu’une minorité de plantes grasses. Avant toute tentative de faire évoluer une bouture de tige de succulente dans de l’eau, il convient de bien se renseigner en amont afin de s’assurer que cette plante grasse tolère ce type de culture 🙂

Conclusion

La nature fait bien les choses et en l’occurrence, elle nous aide à multiplier des plantes aussi généreuses que belles. Alors pourquoi se passer de cette possibilité ? 😀

17
Spread the love
  • 12
  •  
  • 20
  •  
  •  
  •   
  •  
    32
    Partages

2 Comments

  1. c’est vrai qu’elles sont souvent faciles à multiplier. c’est plus difficile de trouver de nouvelles variétés à prix raisonable. Je cherche en ce moment des lots de boutures mais tous les fournisseurs ont l’air d’être en rupture de stock. As tu déjà essayé les semis?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *