L’étiolement des plantes grasses c’est quoi ?

sedum anacampseros macro

Vous avez déjà entendu dire que certaines plantes grasses s’étiolaient plus facilement que d’autres ?  Vous pensez qu’une de vos plantes grasses s’étiole sans être sûr(e) que ce soit le terme approprié pour le phénomène qui touche cette succulente ?

Découvrons aujourd’hui ce qu’est l’étiolement pour les plantes grasses mais aussi plus largement pour l’univers végétal en général, comment celui-ci s’exprime, mais aussi comment le contrer lorsque c’est possible !

Un étiolement c’est quoi ?

Dans le petit monde de la plante grasse, certaines sont particulièrement sujettes à l’étiolement. Prenons l’exemple courant de l’écheveria qui est si belle lorsque sa rosette reste bien plate et arrondie. Pourtant, lorsque qu’une écheveria est étiolée, elle n’a alors plus du tout le même aspect. Sa tige s’allonge progressivement. Ses feuilles s’éloignent les unes des autres, devenant éparses tout le long de la tige. Elles poussent moins vite, parfois moins bien. Elles deviennent fragiles… La tige se courbe, cherchant la lumière. Voici le parfait exemple de l’étiolement d’une plante grasses comme l’écheveria.

Vous l’aurez donc compris, l’étiolement d’une plante grasse ou d’une plante en général, est sa réaction à un manque de lumière. Du fait de ce manque de lumière, la plante s’adapte alors de manière spectaculaire (d’un point de vue visuel notamment) afin d’aller capter la lumière naturelle la plus proche. C’est ainsi qu’on voit des plantes très trapues et courtes devenir hautes et fines, principalement via un allongement et une courbure de leur tige. Tout comme on voit leurs feuilles devenir plus ternes, tant pour leurs couleurs que pour leur vivacité. Il en va de même pour la solidité et dureté de la feuille. Celle-ci peut-être amenée à se ramollir voire à devenir plus fine en cas d’étiolement prononcé.

Voici le cas d’une plante grasse dont l’étiolement qui a provoqué l’allongement de la tige qui était initialement plus courte en image :

etiolement classique de plante grasse tige allongee

Autre cas d’un léger étiolement sur une autre plante grasse sont la tige n’est que légèrement allongée mais reste droite :

léger étiolement succulente plante grasse

Comment éviter ou lutter contre l’étiolement d’une plante grasse ?

Lumière lumière lumière !

Puisque l’étiolement est une réaction à un manque de lumière, il est donc évident qu’il faut pallier à ce manque, dans la mesure du possible (dans le cas des plantes d’intérieur, il n’est pas évident de pouvoir ajouter de la lumière naturelle à une pièce). On ne change pas la place d’une fenêtre comme on peut changer une plante de place. La première solution rapide et simple est donc en général de trouver une nouvelle place à la plante qui s’étiole. Une nouvelle place qui sera la plus proche possible d’une source de lumière qui idéalement, sera naturelle. Si toutefois la lumière naturelle est limitée dans une pièce, il est toutefois possible de recourir à de la lumière artificielle (ce qui fera prochainement l’objet d’un article sur Succulentissime !).

Opter pour la suspension

S’il n’est pas possible de placer une plante plus près d’une source de lumière comme une fenêtre par manque de rangement ou élément de mobilier, pourquoi ne pas opter pour une système en suspension qui permettrait d’accrocher la plante à un mur tout en rapprochant la plante de la fenêtre pour lui apporter la lumière dont elle sembler manquer !

Sortir ses plantes grasses aux saisons favorables

En effet, pour certaines plantes grasses, une distance de plus d’un mètre d’une fenêtre représente déjà trop peu de lumière pour une évolution idéale de la plante. Imaginez alors ce qu’il en sera en période hivernale, avec des journées plus courtes et une luminosité réduite… Il est donc opportun de sortir ses plantes grasses gourmandes en lumière dès que la saison est favorable (selon les régions bien entendu). En revanche attention : Tout déplacement de la plante doit être progressif. Si vous sortez par exemple une plante grasse en bord de fenêtre, veillez à ne pas lui proposer un soleil direct immédiatement. Optez pour un séjour d’une à plusieurs semaines en zone ombragée. Sinon la plante risque fort de prendre des coups de soleil (et d’en mourir).

sempervivum-sunshine

L’étiolement utilisé volontairement

Même si cela peut être surprenant de prime abord, il faut savoir que l’étiolement est parfois provoqué volontaire, dans des buts bien précis. En effet, pousser l’allongement de la tige d’une plante n’est pas anodin et peut répondre à diverses attentes. Comme le besoin de couvrir un espace par exemple quand on souhaite préparer le terrain pour un futur mur végétal. Tout comme le fait de pousser l’étiolement d’une plante pourra répondre à de simples souhaits d’aspects visuels. Il peut arriver qu’on trouve une plante plus jolie lorsqu’elle est étiolée que lorsque celle-ci demeure à son aspect naturel et classique.

L’utilisation de l’étiolement à des fins visuelles ou organisationnelles est donc possible et envisageable, mais doit répondre donc sans surprise à une bonne connaissance expérience de la croissance et de l’entretien des plantes concernées. Le cas échéant, il est probable que ces plantes souffrent de cet étiolement s’il n’est pas maîtrisé.

 

0
Spread the love
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •   
  •  
    4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *